Facture électronique : comment l’enrichissement de données peut réduire les erreurs

Actuellement, la politique économique tend vers une dématérialisation progressive des données, dans l’objectif de limiter la pollution mais aussi l’erreur humaine. Effectivement, la facturation papier peut alors être source d’erreurs, entraînant une baisse d’efficacité de l’entreprise et des coûts supplémentaires. C’est pourquoi, tout comme le fait d’enrichir son fichier client avec ITL, passer à la facturation électronique peut être bénéfique pour chaque entreprise.

Qu’est-ce qu’une facture électronique ?

Il s’agit d’une facture ayant été émise, reçue, transmise, traitée et stockée de façon électronique en respectant les formats spécifiques de documents. Elles sont numériques durant tout leur cycle de vie, de leur émission à leur archivage.

La facturation électronique peut remplacer certaines tâches, comme la construction d’un fichier client, pour augmenter l’efficacité et minimiser les erreurs humaines tout en aidant l’entreprise à se conformer aux règlementations concernant la facturation électronique.

Les avantages de la facturation électronique

La facturation électronique est source de nombreux bénéfices, en commençant par des économies non négligeables.

  • L’automatisation des tâches : la facturation électronique permet d’automatiser certaines tâches qui étaient jusque-là manuelles, très chronophages et sources d’erreurs. Cela permet de réaffecter le personnel à des tâches dont la valeur ajoutée est plus élevée.
  • Des délais de traitement plus rapides : la suppression d’étapes manuelles chronophages permet de réduire les délais de traitement des documents.
  • Un échange de données sécurisé : grâce au transfert de documents et de fichiers cryptés, la facturation électronique est un moyen très sûr de recevoir et d’envoyer des factures. Ces dernières ne risquent pas non plus d’être perdues par la poste.
  • Le respect de l’environnement : la facturation électronique permet de réduire drastiquement la consommation de papier, ainsi que les émissions de CO2 qu’elle engendre.
  • La traçabilité des documents : la facturation électronique respecte automatiquement les historiques de transactions et le parcours des différents documents. Vous ne perdrez donc plus de temps à faire ce suivi manuellement.